Retour à l'aperçu d'actualités

La qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments est souvent insuffisante - Moquette spéciale pour un air plus sain

17 mai 2010

Le fabriquant de moquette DESSO présente AirMaster®, un nouveau type de moquette, spécialement conçue pour améliorer la qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments. Les fines particules de poussière sont en grande partie responsables de la mauvaise qualité de l’air que nous respirons et peuvent causer des problèmes de santé.  Aux Pays-Bas, le Ministre de l'éducation, de la culture et des science a annoncé en janvier une mesure d'urgence pour améliorer la qualité de l'air intérieur dans les écoles.

AirMaster®, est huit fois plus efficace que les sols durs, et quatre fois plus que la moquette standard dans l'absorption et la rétention des poussières fines. C'est ce que démontre une étude de l'institut de test indépendant allemand GUI*. Elle apporte ainsi une amélioration sensible de la qualité de l’air intérieur et diminue le risque de problèmes de santé.

Test indépendant
AirMaster®, développée au cours l'année passée, a été soumise à des tests poussés par le laboratoire indépendant allemand GUI. L'étude démontre que la technologie brevetée AirMaster® est huit fois plus efficace que les sols durs, et quatre fois plus que la moquette standard, dans l'absorption et la rétention des poussières fines. DESSO est ainsi devenu le seul fabriquant de moquette au monde à proposer un produit certifié avec le logo « or » du GUI. Ce logo certifie que l'efficacité d’AirMaster® dans l'absorption et la rétention des poussières fines dépasse de plus de 80% celle des sols durs.

Selon Alexander Collot d’Escury Chief Commercial Officer de DESSO, « Cette moquette diminue sensiblement la quantité de poussière présente dans l’air d'une pièce. L'Organisation Mondiale de la Santé** indique que respirer de la poussière, surtout les fines particules, est particulièrement nocif. Les microparticules de poussière pénètrent dans les poumons, les plus fines parviennent même dans le sang, et les conséquences sur la santé peuvent être graves. » Une récente étude de l'université d'Utrecht*** a d’ailleurs démontré que les poussières fines peuvent provoquer de l'asthme chez les enfants.

En action contre l'air malsain
Une bonne qualité de l'air dans les bâtiments est vitale pour les personnes qui y passent une grande partie de la journée. Par exemple, une personne travaillant à plein temps dans un bureau y passe 1880 heures par an. La ligue allemande contre l'asthme, la DAAB, affirme depuis un certain temps déjà que les effets nocifs des poussières fines sont moins importants quand les sols sont couverts de moquette que d’un sol dur. La ligue néerlandaise contre l'asthme, l'Astmafonds, a récemment lancé une campagne de communication dont le slogan est «l'air malsain est nocif pour les poumons». Cette campagne vise à pousser les municipalités à mener une politique plus active contre la mauvaise qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments résultant entre autres de la présence de poussière fine. Selon l'Astmafonds, les Pays-Bas dépassent depuis longtemps les normes européennes, particulièrement en matière de poussières fines et de dioxyde d'azote.

 

* GUI est un institut de test indépendant allemand spécialisé dans les analyses de la qualité de l'air à l'extérieur et à l'intérieur, qui exécute des études entre autres pour la ligue allemande contre les allergies et l'asthme, la DAAB. GUI a fait une étude comparant la moquette AirMaster®, un sol dur normal en PVC, et une moquette normale structurée à boucles. La poussière fine utilisée pour le test a un diamètre aérodynamique de 10 microns (PM10) et < PM10.
** Air quality guidelines – global update 2005, World Health Organization/Organisation mondial de la santé.
*** Étude faite par l'Institute for Risk Assesment Sciences (IRAS) de l'université d'Utrecht, portant sur la corrélation entre la pollution atmosphérique résultant du trafic motorisé et l'apparition d'asthme, d'allergies et des symptômes qui en résultent, durant les 8 premières années de vie.

  • Partager cette page
  • twitter
  • linkedin
  • facebook
  • email