Retour à l'aperçu d'actualités

L’étude TNO confirme les résultats antérieurs: Moins de poussières fines dans l’air intérieur avec un revêtement de sol textile

31 octobre 2011

Le centre de recherche TNO a effectué une étude préparatoire sur la relation entre les poussières fines dans l'air intérieur et la présence d'un revêtement de sol dur ou textile dans les pièces. L'une de ses conclusions est que le revêtement de sol textile absorbe plus de poussières fines en suspension dans l'air que le sol dur. En effet, la microsurface de contact entre la moquette et l'air est plus grande et le contact plus intensif. La présence d'un revêtement de sol textile peut ainsi contribuer à limiter la quantité de poussières fines présentes dans l'air intérieur.

Cette étude d'orientation a été effectuée sur commande du fabriquant de moquettes Desso, qui a déjà développé un produit visant à réduire la quantité de poussières fines dans l'air intérieur. La plupart des gens, de nos jours, passent la majorité de leur temps à l'intérieur, et sont ainsi exposés à des quantités trop grandes de poussières fines. Respirer ces poussières fines peut peut avoir des répercutions sur la santé..

La législation fait défaut
L'étude a été conduite par le dr. Jan Duyzer de TNO. « Nous n'avons ni en Europe, ni aux États-Unis de législation sur la qualité de l'air intérieur par rapport aux poussières fines. C'est remarquable, puisque, en Europe du Nord-Ouest surtout, la population passe la plus grande partie de son temps à l'intérieur. » L'étude rapporte des mesures indiquant que la quantité de poussières fines en suspension dans l'air des bâtiments et habitations est plus faible avec un revêtement de sol textile qu'avec un sol dur. Selon le Dr Duyzer: « La baisse du taux en présence de moquette dépend de la ventilation utilisée. Mais dans de nombreux cas, la baisse semble significative. »

Nuage de poussière
L'an dernier, Desso a mis sur le marché la moquette Desso AirMaster, qui vise à diminuer la resuspension - le processus par lequel la circulation de l'air remet en circulation les poussières fines retenues au sol - ainsi que le mouvement de particules de poussière. Alexander Collot d'Escury, du Conseil d'administration de Desso : « Il est assez étrange que nous choisissions de passer une grande partie de notre temps, chez nous et au travail, dans ce qui est en fait un nuage de poussière. C'est évitable, et c'est dans ce but que nous avons créé AirMaster. Avec AirMaster, la concentration de poussières fines dans l'air intérieur est jusqu'à huit fois moindre qu'avec les sols durs, et jusqu'à quatre fois moindre qu'avec une moquette ordinaire. » Une étude antérieure avait été commandée par Desso à l'institut allemand GUI, qui avait formulé cette conclusion.

Littérature et avis d'experts
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) est préoccupée par la qualité de l'air intérieur. Ainsi, en 2006, l'OMS a appelé les gouvernements du monde entier à améliorer la qualité de l'air dans leurs grandes villes. Un rapport de l'OMS de septembre 2011 estime que plus de deux millions de personnes meurent chaque année des suites de l'impact des poussières fines qu'elles respirent. L'étude préparatoire de TNO comprend une analyse documentaire et différentes consultations d'experts, dont des épidémiologistes, des médecins, des allergologues et des collaborateurs des offices municipaux de la santé. Collot d'Escury : « Nous sommes heureux de voir l'étude de TNO confirmer notre conviction : la moquette est capable d'abaisser la concentration de poussières fines dans l'air intérieur. »

L'étude de TNO porte le titre « Oriënterend onderzoek naar het effect van Desso AirMaster tapijt op de blootstelling aan fijnstof in het binnenklimaat » (« Étude d'orientation sur l'effet de la moquette Desso AirMaster sur l'exposition aux poussières fines aéroportées en intérieur ») et est disponible sur demande à l'adresse de contact ci-dessous.

TNO est l'une des principales organisations de recherche scientifique indépendante d'Europe. Pour en savoir plus, consulter : www.tno.nl

  • Partager cette page
  • twitter
  • linkedin
  • facebook
  • email