Retour à l'aperçu d'actualités

Nouveau rapport parle d’une opportunité commerciale de 630 milliards d’économies dans l’EU en passant à l’économie circulaire

13 février 2012

Desso,  fabricant européen de moquettes et de  gazon artificiel, figure dans une nouvelle et vaste étude lancée à l'occasion du Forum économique mondial de Davos, qui  établie que les entreprises peuvent économiser  jusqu'à 630 milliards de dollars dans l'UE en passant à l'économie circulaire, un modèle permettant aux fabricants d'utiliser les ressources de manière beaucoup plus productive.

Le rapport intitulé Vers une économie circulaire: Arguments économiques en faveur d'une transition accélérée1 a été lancé en janvier 2012 par Dame Ellen MacArthur, la fondatrice de l'Ellen MacArthur Foundation. Le rapport a été élaboré par cette fondation avec le soutien de ses partenaires fondateurs : BT, Cisco, B&Q, National Grid et Renault. McKinsey & Company a travaillé sur les études de cas et les analyses.

Rédacteur de l'avant-propos, Janez Potočnik, le commissaire européen chargé de l'environnement, affirme que le rapport « invite les lecteurs à imaginer une économie dans laquelle les ressources d'aujourd'hui seront  les ressources de demain, formant ainsi un cercle vertueux qui favorise la prospérité dans un monde aux ressources limitées ».

Tandis que l'UE plaide pour le passage à un modèle économique plus reconstituant, ajoute-t-il, c'est aux entreprises de jouer le rôle de moteur dans ce changement. « Toutefois, parvenir à augmenter notre résilience globale dépendra finalement de la capacité du secteur privé à adopter et à développer de façon rentable les nouveaux modèles commerciaux pertinents. »

Le PDG de Desso, Stef Kranendijk, qui a assisté au lancement du rapport à Davos et dirigé la transition de Desso vers l'économie circulaire, a encouragé d'autres entrepreneurs à saisir cette formidable opportunité. « Attendre une coordination à l'échelle de l'industrie ne fonctionnera pas. Mais pourquoi attendre, alors qu'il y a déjà autant de potentiel disponible au niveau de l'entreprise ? L'avantage pour le précurseur est non négligeable, en particulier s'il est prêt à reprendre des matériaux/produits de ses concurrents. »

Le rapport conclut que les défis modernes que sont la rareté des ressources et l'augmentation de la demande des consommateurs qui devrait se produire en raison des milliards émergeants des nouvelles classes moyennes dans les économies en plein essor, indiquent qu'il est temps de passer de l'économie linéaire « extraire, fabriquer, jeter » à l'économie circulaire. « Face à une forte croissance de la volatilité dans l'ensemble de l'économie mondiale et aux signes multipliés d'épuisement des ressources, l'appel à un nouveau modèle économique se fait de plus en plus fort. » Les PDG voudront parier sur un modèle meilleur, ajoute le rapport.

« Une économie circulaire est un système industriel qui est reconstituant ou régénérateur, intentionnellement et par sa conception. Il remplace le concept de « fin de vie » par la régénération, se tourne vers les énergies renouvelables, abolit l'utilisation des produits chimiques toxiques qui perturbent la réutilisation, et vise à éliminer les déchets grâce à une meilleure conception des matériaux, produits, systèmes et des modèles économiques. »

Le rapport cite Desso comme étant l'une des entreprises pionnières qui ouvrent la voie au nouveau monde. « Après avoir racheté l'entreprise, l'équipe de direction de Desso s'inspira du mouvement Cradle to Cradle® et décida d'obtenir la certification C2C pour l'ensemble de l'entreprise. Impulsion majeure à l'innovation et inspiration aussi bien pour les consommateurs que les employés, l'adoption généralisée par Desso des principes de l'économie circulaire a stimulé la croissance des revenus. »

Le rapport ajoute que, suite au rachat en 2007, on assista à une augmentation de la part de marché de Desso de 15 à 23% et des marges bénéficiaires (EBIT) de 1 à 9%, la moitié de ce bénéfice étant imputable à l'introduction des principes C2C. Desso introduit aussi progressivement des sources d'énergie renouvelables sur chacun de ses sites de production -conformément  à un autre principe C2C fondamental.

1 Le rapport est disponible en ligne sur :  http://www.ellenmacarthurfoundation.org/

  • Partager cette page
  • twitter
  • linkedin
  • facebook
  • email