Ce site utilise des cookiesPlus d'informationsCacher message

Économie circulaire

L’économie mondiale construite sur le modèle linéaire du « prendre, fabriquer et jeter » est désormais menacée par l'épuisement des ressources naturelles face à la croissance de la demande, par le réchauffement climatique et par la toxicité des matériaux.

Desso circular economy

 
Dans les économies émergentes d'Asie, d'Amérique latine, d'Afrique et du Moyen-Orient, trois milliards de personnes devraient sortir de la pauvreté dans les prochaines décennies, ce qui risque d'engendrer une croissance continue de la demande en biens de consommation de la part des nouvelles classes moyennes.

Mais notre planète ne pourra supporter l'activité économique et l'exploitation des ressources induites par cette évolution qu'avec la création d'un nouveau modèle économique plus respectueux de l'environnement, dans lequel les matières premières sont gérées de manière plus responsable.

Il existe une autre solution : l'économie circulaire, dont l'intention et la conception reposent sur un système de restitution ou de régénération.

Desso, avec son modèle économique circulaire bâti autour de la philosophie Cradle to Cradle®, est bien placé pour tirer parti de cette nouvelle innovation industrielle. Selon un rapport récent, Towards the Circular Economy: Economic and business rationale for an accelerated transition1)  (Vers l'économie circulaire : principes pour une évolution accélérée de l'économie et des entreprises), présenté en janvier 2012 par Dame Ellen MacArthur, créatrice de la fondation qui porte son nom, l'économie circulaire « remplace le concept de 'fin de vie' par celui de restauration, s'oriente vers l'utilisation d'énergies renouvelables, élimine l'utilisation de produits chimiques toxiques impossibles à réutiliser, et vise à éliminer les déchets grâce à une conception exigeante des matériaux, des produits, des systèmes et, dans ce cadre, des modèles économiques. »

D'après ce rapport, coédité avec McKinsey & Co., les entreprises de l'UE pourraient économiser chaque année 630 milliards de dollars US, soit 510 milliards d'euros (près de 4 % du PIB annuel), en passant à l'économie circulaire.

Le deuxième volet du rapport, Towards the Circular Economy Volume 21), édité par la Ellen MacArthur Foundation et McKinsey en 2013, et centré sur l'impact du modèle circulaire sur l'industrie des biens consommateurs, indique dans ce seul secteur, les opportunités économiques mondiales se montant à 516 de milliards d'euros .

Desso demeure l'un des pionniers de l'économie circulaire et fournit des cas d'études à la Ellen MacArthur Foundation et d'autres chercheurs.

« Nous sommes ravis de voir l'intérêt croissant dont jouit le modèle économique circulaire en tant qu'alternative nouvelle, positive et progressiste pour les affaires et la société. Chez Desso, nous sommes engagés depuis cinq ans dans un programme qui transforme la totalité de notre modèle d'entreprise dans ce sens. Il est lié directement à notre vision de base, qui est de livrer des produits ayant un impact positif sur la santé et le bien-être des utilisateurs, mais aussi sur l'environnement. »

Alexander Collot d'Escury (CEO Desso Group)

En 2013, Desso a participé à la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos-Klosters pour discuter des avantages de l'économie circulaire avec des leaders mondiaux du monde des affaires, du gouvernement et des ONG. Aux événements du FEM en 2013, et dans d'autres forums partout dans le monde, Desso continuera d'alimenter ce débat.

1) Les deux rapports sont disponibles en ligne sous : http://www.ellenmacarthurfoundation.org/

  • Partager cette page
  • twitter
  • linkedin
  • facebook
  • email